Deux membres d’ECOTROP sont auteur (Aurélie Albert, Alumni Ecotrop) et co-auteur (Pierre-Michel Forget) d’un nouvel article - fruit d’une collaboration internationale en Thaïlande - dans la nouvelle revue Integrative Conservation mettant en évidence que de nombreuses espèces animales menacées étaient importantes au sein du réseau de dispersion des graines en tant qu’espèces connectrices ("connectors") et par leurs interactions avec un plus grand nombre d’espèces végétales. Par conséquent, la résilience du Parc National de Khao Yai, haut lieu de la biodiversité, est menacée par la perte potentielle non aléatoire des plus importants disperseurs de graines.

Photo : Faisan prélat (Lophura diardi) ou Siamese Fireback - male & femelle (Crédit Photo : Pierre-Michel Forget)

 

Cette étude a été en partie financée par le LABEX BCDiv (en collaboration avec Colin Fontaine, CESCO, MNHN)

Pour en savoir plus : 

Fruits de la forêt de Parc National de Khao Yai, Thaïlande. (Gauche)

Colin Fontaine et Aurélie Albert-Daviaud sur le terrain en Thaïlande.  (Crédit Photos : Pierre-Michel Forget)