Lieu: Brunoy (petit chateau) + visio

RésuméLes sols abritent une grande diversité d’organismes, qui contribuent au fonctionnement des écosystèmes terrestres et façonnent la biodiversité aérienne. Parmi ces organismes, les collemboles comptent parmi les plus abondants invertébrés du sol. Ces arthropodes ont une histoire évolutive très ancienne puisqu’ils sont apparus il y a environ 400 Ma.

Peu de recherches sont menées sur la communication chimique entre les collemboles, en particulier sur le rôle des phéromones d’agrégation dans les interactions entre collemboles. Ces phéromones, qui induisent généralement le regroupement d’individus d’une même espèce dans un habitat favorable, provoquent parfois une attraction croisée entre différentes espèces. Une telle interaction a déjà été observée chez plusieurs espèces de collemboles. 

On peut donc se demander si l’agrégation interspécifique chez les collemboles est liée à l’utilisation de phéromones similaires entre deux espèces. Dans un contexte plus large, les phéromones d’agrégation émises par les collemboles suivent-elles l’évolution des collemboles ? C’est la question à laquelle j’ai tenté de répondre au cours de mon stage à Mecadev.