FONDS MARC THÉRY EN FAVEUR DU COQ-DE-ROCHE *

 

Bien que ses travaux scientifiques et ses responsabilités internationales se soient diversifiés, Marc Théry restait profondément attaché à la forêt guyanaise et à ses oiseaux. Le Coq-de-roche restait son espèce favorite.

Afin de faire perdurer son engagement pour l’étude et la préservation de la forêt guyanaise et en particulier de cet oiseau charismatique, un Fonds Marc Théry en faveur du Coq-de-roche a été créé à l’initiative de sa famille, sa mère Nicole Théry, sa sœur Dominique Théry, son épouse Laurence Théry et sa fille Camille Théry, et de son collègue et ami Pierre-Michel Forget.

Ce fonds est porté par le GEPOG

(Photo : Marc Théry et Christophe Lehoucq, Nouragues (c) Pierre-Michel Forget)

 

MARC THÉRY (1961 – 2022)

Directeur de recherches du CNRS dans l’Unité Mixte de Recherche MECADEV au Campus Muséum Brunoy (91) du Muséum National d’Histoire Naturelle, Marc Théry a étudié avec passion tout au long de sa carrière les relations entre la lumière, les couleurs et les comportements animaux, des oiseaux aux amphibiens en passant par les araignées et les papillons : mimétisme, parades nuptiales, influence complexe de l’environnement lumineux sur l’aspect physique et les comportements des espèces. Sa rigueur scientifique et ses qualités de chercheur reconnues internationalement se traduisaient par la diversité de ses sujets d’étude et par le haut niveau de ses publications dans des revues prestigieuses. Les dernières en date avaient pour objet les effets néfastes de la pollution lumineuse sur la biodiversité.

En Guyane, il participa en 1986 à la mission exploratoire qui précéda la création de la station de recherches et de la réserve naturelle des Nouragues, au cœur de la forêt. Il y revint par la suite pour étudier en particulier l’écologie et les parades nuptiales des manakins et du Coq-de-roche, un oiseau emblématique mais peu connu. Ces travaux ont marqué le déroulement de sa carrière et l’orientation de ses recherches.

En 2011, fort de son expérience sur cette espèce, il a répondu à l’appel du GEPOG (Groupe d’Etude et de Protection des Oiseaux en Guyane) pour l’aider dans l’étude des Coqs-de-roche de la montagne de Kaw, dans le cadre du programme Life+ CAP DOM. Ce programme a grandement contribué à la connaissance et à une meilleure protection de l’espèce et de ses habitats. Il se poursuit actuellement à travers divers projets de suivis et d’études scientifiques portés par le GEPOG.

 

UTILISATION DES DONS

Les fonds collectés dans le cadre de cette campagne de dons permettront au GEPOG de poursuivre l’étude du Coq-de-roche initiée par Marc Théry, de développer de nouvelles actions pour améliorer les connaissances et favoriser sa conservation.

Ce Fonds fait l’objet d’une ligne budgétaire spécifique qui est exclusivement dédiée au financement de projets en faveur du Coq-de-roche.

Un comité de suivi validera les projets d’actions proposés par le GEPOG et les suivra durant leur mise en œuvre jusqu’à la valorisation des résultats obtenus. Il sera garant de la bonne utilisation du Fonds conformément à ses objectifs.

A court et moyen terme, le Fonds nous aidera à : 

-        Editer un livret de vulgarisation et de sensibilisation du grand public sur le Coq-de-roche ;
-        Poursuivre le suivi des populations et étudier les caractéristiques des sites de reproduction afin de mieux comprendre ses besoins.

*(Texte publié sur la page Hello Assoc : https://www.helloasso.com/associations/gepog/formulaires/2)

(Photo : Marc Théry, au centre, entouré d’Olivier Tostain, Pierre Charles-Dominique, Jean-Pierre Gasc et Daniel Sabatier, mars 1986, Inselberg Nouragues, (c) Pierre-Michel Forget)

____

Marc Théry Obituary (pdf), pages 10-11, ISBE Newsletter Vol 34 (1), supplement to Behavioral Ecology
par Jérôme Casas (Tours, casas@-tours.fr), Staffan Andersson (Göteborg),

____

Pour en savoir plus :

  • Bongers, F., P. Charles-Dominique, P.-M. Forget, and M. Théry, editors. 2001. Nouragues: dynamics and plant-animal interactions in a neotropical rainforest. Kluwer Academic Publisher, Dordrecht, The Netherlands.
  • Endler, J. A., and M. Théry. 1996. Interacting effects of lek placement, display behavior, ambient light and color pattterns in three neotropical forest-dwelling birds. American  Naturalist 148:421-452.
  • Erard, C., M. Théry, and D. Sabatier. 1989. Régime alimentaire de Rupicola rupicola (Cotingidae) en Guyane française. Relations avec la frugivorie et la zoochorie. Revue d’Ecologie (Terre et Vie) 44: 47-74.
  • Gomez, D., and M. Théry. 2004. Influence of ambient light on the evolution of colour signals: comparative analysis of a Neotropical rainforest bird community. Ecology Letters 7:279-284.
  • Krijger, C. L., M. Opdam, M. Théry, and F. Bongers. 1997. Courtship behaviour of manakins and seed bank composition in a French Guianan rain forest. Journal of Tropical Ecology 13:631-636.
  • Théry, M. 1994. Couleurs et parades d’oiseaux en forêt tropicale. Rev. Palais Découverte S44:71-76.
  • Théry, M. 1995. Spectrometer gives scientists a bird’s eye view of mating rituals. Biophot Int 2:58-59.
  • Théry, M. 2001. Forest light and its influence on habitat selection. Plant Ecology 153:251-261.
  • Théry, M., and J. A. Endler. 1996. Discrète séduction. Pour la Science 221:30.
  • Théry, M., and J. D. Endler. 2000. Habitat selection, ambient light and color patterns of birds. Pages 161-165 in F. Bongers, P. Charles-Dominique, P.-M. Forget, and M. Théry, editors. Nouragues. Dynamics and plant-animal interactions in a neotropical rainforest. Kluwer Academic Publisher, Dordrecht, The Netherlands.
  • Théry, M., and D. Larpin. 1993. Seed dispersal and vegetation dynamics at a cock-of-the-rock’s lek in the tropical forest of French Guiana. Journal of Tropical Ecology 9:109-116.

Profile GoogleScholar - Profile Research Gate

(Photo : Marc Théry sur la rivière Arataye, Guyane (c) Pierre-Michel Forget)