Desamarie FERNANDEZ soutient sa thèse intitulée "Partage de niche écologique des carnivores sur l'île de Palawan aux Philippines /Ecological niche partitioning of carnivorans in Palawan Island, Philippines" vendredi 28 Juin à 15h dans le Grand Amphithéâtre d'Entomologie, 45 rue Buffon 75005 Paris.

Cette thèse a été soutenue par la bourse PhilFrance-DOST, The Rufford Foundation, et les unités de recherche MECADEV et ISYEB du MNHN. (Lien Zoom sur demande, et cf mail Liste MNHN)

Le jury est constitué de :

Andrew KITCHENER, National Museums Scotland, Rapporteur
Lawrence R. HEANEY, Field Museum of Natural History, Rapporteur
Violaine NICOLAS-COLIN, Muséum national d'Histoire naturelle, Examinatrice
Sébastien DEVILLARD, Université Claude Bernard Lyon 1, Examinateur
Géraldine VERON, Muséum national d'Histoire naturelle, Co-directrice de thèse
Pierre-Michel FORGET, Muséum national d'Histoire naturelle, Directeur de thèse
 

Résumé  : Sept espèces de carnivores indigènes sont connues pour être présentes sur l'île de Palawan, aux Philippines : le binturong (Arctictis binturong), la civette malaise (Viverra tangalunga), la civette palmiste des Philippines (Paradoxurus philippinensis), la mangouste à collier de Palawan (Urva semitorquata), le chat-léopard de la Sonde (Prionailurus javanensis), la loutre cendrée (Aonyx cinereus) et le blaireau de Palawan (Mydaus marchei). Une analyse littérature exhaustif sur chacune de ces espèces aux Philippines révèle que l'écologie de leur population et de leur communauté, ainsi que d'autres exigences écologiques fondamentales, sont pratiquement inconnues. L'utilisation des ressources spatiales, temporelles et alimentaires a été étudiée comme les principales dimensions du partage de la niche écologique des carnivores sur l'île de Palawan. De mars 2022 à mars 2023, des pièges photographiques ont été installés dans le parc national de la rivière souterraine de Puerto Princesa et dans la municipalité de Narra. L'analyse de 6021 nuits-pièges montre que les mangoustes sont diurnes, et que les blaireaux puants, les civettes palmistes et les chats léopards sont nocturnes. Des coefficients de chevauchement significativement bas entre les espèces diurnes et nocturnes peuvent indiquer un mécanisme d'évitement pour diminuer la compétition intraguilde. Les civettes palmistes et les chats léopards ont montré une cooccurrence spatiale positive qui peut être attribuée à leurs régimes alimentaires différents en tant que frugivores et carnivores, respectivement. Les autres espèces n'ont pas montré de cooccurrence significative. Les modèles d'occupation saisonnière montrent des différences dans la niche spatiale des carnivores. L'analyse morphologique d'échantillons fécaux donne un aperçu préliminaire du régime alimentaire de certains carnivores et présente le premier rapport sur le contenu fécal de la mangouste et du blaireau. Bien que ces méthodes ne produisent qu'une estimation de la niche écologique de chaque espèce cible, il s'agit de la première étude de ce type sur les carnivores dans le pays et elle peut contribuer aux décisions de conservation sur le taxon et son habitat.

Abstract: There are seven native carnivoran species occurring in Palawan Island, Philippines: the binturong (Arctictis binturong), Malay civet (Viverra tangalunga), Philippine palm civet (Paradoxurus philippinensis), Palawan collared mongoose (Urva semitorquata), Sunda leopard cat (Prionailurus javanensis), Asian small-clawed otter (Aonyx cinereus), and Palawan stink-badger (Mydaus marchei). A comprehensive literature review on each of these species in the Philippines reveals that their population and community ecology, as well as other basic ecological requirements, are virtually unknown. Spatial, temporal, and dietary resource use were investigated as the main dimensions for ecological niche partitioning of carnivorans in Palawan Island. From March 2022 to March 2023, camera traps were set in Puerto Princesa Subterranean River National Park and Narra Municipality. Analysis of 6021 trap-nights shows that mongooses are diurnal, and stink-badgers, palm civets, and leopard cats are nocturnal. Significantly low coefficients of overlap between diurnal and nocturnal species may indicate an avoidance mechanism to decrease intraguild competition. Palm civets and leopard cats showed a positive spatial co-occurrence which can be attributed to their different diets as frugivores and carnivores, respectively. Other species did not show significant co-occurrence. Single-season occupancy models show differences in the spatial niche of carnivorans. Morphological analysis of fecal samples gives a preliminary insight on the diet of some carnivorans and presents the first report on the fecal contents of the collared mongoose and stink-badger. Although these methods produce only an estimate of the ecological niche of each target species, this is the first such study on carnivorans in the country and may contribute to conservation decisions on the taxon and their habitat.