Lieu: Brunoy (et visio)

RésuméLe lait est fondamentalement l’un des aliments les plus équilibrés et adaptés au besoin de l’organisme. Etant donnée sa composition lipidique particulière, le lait représente un aliment particulièrement intéressant pour le cerveau. Ce dernier, dont les tissus sont les plus riches en lipides après le tissu adipeux, est particulièrement dépendant des acides gras polyinsaturés pour son fonctionnement optimal. Au cours de la vie périnatale (gestation et sevrage), la nutrition maternelle influence le développement cérébral du petit, avec une fenêtre critique de sensibilité dans laquelle les effets (notamment épigénétiques) peuvent être "mémorisés" par la cellule et avoir des répercussions sur le très long-terme. Dans ce contexte nous avons initié depuis plus d’un an une intervention nutritionnelle évaluant l’impact de la matière grasse laitière, comparativement à une formule végétale, sur le statut cognitif de Microcèbes gris (Microcebus murinus) au cours de leur croissance et de leur vieillissement. En particulier dans le cadre de ce séminaire, je vous présenterai les premiers résultats de cette intervention, mettant en évidence des effets de ce régime sur les fonctions mnésiques et psychomotrices, différentielles selon l’âge à laquelle elle a été initiée.