ieu: visio

RésuméLa menstruation correspond à l’élimination de la muqueuse utérine en fin de cycle, lorsque la fécondation n’a pas eu lieu. Ce processus physiologique est un trait d’évolution spécifique des primates : la plupart des grands singes et singes catarrhines (macaques, babouins) menstruent, mais la majorité des singes platyrrhines (ouistitis, saïmiris) ne menstruent pas et le trait est totalement absent chez les lémuriens. L’origine évolutive et les mécanismes génétiques et cellulaires de la menstruation restent mal compris et peu étudiés. Dans le cadre de ce projet, nous collectons des échantillons de muqueuse utérine chez différentes espèces de primates qui menstruent ou non, afin de caractériser les différences d’expression et de régulation des gènes qui sous-tendent l’apparition des menstruations. Nous développons également des modèles de cultures de tissu utérin en 3D (organoïdes) afin de tester en conditions contrôlées et communes la réponse aux hormones du tissu chez différentes espèces.