Sujet de thèse :

Long bone morphological and microanatomical adaptation to graviportality in Rhinocerotoidea

Cette thèse fait partie du projet ERC "GRAVIBONE" visang à comprendre la variabilité externe et interne des os longs chez différents animaux à forte masse corporelle comme les rhinocéros, les éléphants ou les sauropodes. Ma thèse se concentre principalement sur l’adaptation à la graviportalité parmi les Rhinocerotoidea, en étudiant les genres actuels ou éteints du Cénozoïques à l’Actuel. Cette superfamille est d’un grand intérêt de par son excellent registre fossile partout dans le monde et la grande variabilité adaptative montrée par de nombreuses espèces, des petites formes coureuses (Hyracodon) donnant naissance à des formes géantes (Paraceratherium), en passant par les genres supposés semi-aquatiques ressemblant à des hippopotames comme Metamynodon. Des comparaisons seront menées avec d’autres Périssodactyles, comme les Chalicothères, les Brontothères, et même des membres des Notongulés, afin de quantifier la variabilité propre aux Rhinocerotoidea et comprendre l’impact de l’adaptation à la graviportalité sur les os, ainsi qu’explorer les convergences vers les fortes masses corporelles observées dans de nombreuses lignées.

Mon travail se concentre principalement sur les six os longs composant la partie proximale des membres (humérus, radius, ulna, fémur, tibia et fibula). J’explorerai la structure osseuse externe et interne grâce à l’utilisation de la morphométrie géométrique 3D - sur des modèles 3D reconstruits à l’aide d’un scanner surfacique portable - et d’une approche microanatomique - utilisant la microtomographie.

Publications