Sujet

Mon projet de thèse repose sur un travail interdisciplinaire mêlant Anatomie fonctionnelle et Archéozoologie. L’objectif sera de comparer les trajectoires évolutives de deux canidés, l’un domestique (le chien) et l’autre commensal (le renard roux), entre le Tardiglaciaire (13000 BC) et l’âge du Bronze (1000 BC), en étudiant la forme et la fonction de leurs mandibules. 

Dans un premier temps, il s’agira de construire les modèles biomécaniques de reconstitution de la force de morsure à partir de dissections de spécimens actuels et de mesures in vivo. La morphométrie géométrique sera utilisée pour faire le lien entre forme et fonction.

La méthode sera ensuite appliquée aux spécimens archéologiques d’Europe occidentale et du nord de l’Afrique. Les résultats obtenus seront mis en relations avec les données sur le contexte chrono-culturel et géographique (statut de l’animal, mouvements migratoires et changements dans les habitudes de vie en particulier au Néolithique).

Publications