Sujets de thèse :

Performances cognitives et neurogenèse au cours du vieillissement chez un primate non-humain (Microcebus murinus).

Contexte et objectifs :

Jusque dans les années 1960, le cerveau adulte était considéré comme une structure figée, incapable de se régénérer lors du vieillissement. Cependant, des neurones sont produits dans le cerveau des mammifères même chez les individus adultes. De nombreux nouveaux neurones sont produits à partir des cellules souches neurales mais cette production ne représente qu’une faible partie des neurones par rapport au nombre total de neurones du cerveau. Malgré cette capacité, le cerveau adulte se répare difficilement. Des travaux récents suggèrent qu’il serait possible d’améliorer le pouvoir de la neurogenèse par des approches comportementales (activité physique régulière) ou nutritionnelles (supplémentation en acides gras oméga-3, restriction calorique). Chacune de ces approches a montré des effets bénéfiques chez plusieurs espèces dont l’Homme mais ces effets sont souvent marginaux. Nous pensons que l’effet combiné de ces approches pourrait permettre d’améliorer les effets. Cette étude multimodale permettrait d’évaluer l’impact des modifications nutritionnelles et de l’activité physique sur le phénomène de neurogenèse au cours du vieillissement. Nous allons aussi étudier les impacts de ces modifications sur différents paramètres tels que les fonctions cognitives (apprentissage, mémoire) ou encore sur l’activité électrique dans des zones à fort potentiel de neurogenèse.

PhD subject : Cognitive performances and neurogenesis during aging, in a non-human primate (Microcebus murinus)

Context and objectives :

 

In the past, until the 1960s, neurogenesis was believed to cease entirely, shortly after birth. However, the adult mammalian brain, including humans, houses neural stem cells in discrete locations, capable of generating new neurons throughout life. But this production represents only a small proportion of neurons relative to the total number of neurons in the brain. Even if the phenomenon is present in several areas, the adult brain is difficult to repair. Recent studies suggest that it would be possible to improve neurogenesis by behavioral (regular physical activity) or nutritional approaches (calorie restriction or omega-3 polyunsaturated fatty acid supplementation). Each of these approaches has shown marginal beneficial effects in several species, including humans. The combined effect of these approaches could improve the effects. Moreover, this multimodal approach will enable us to evaluate the impact of nutritional changes and physical activity on the phenomenon of neurogenesis during aging. We will also study the effect of these changes on different parameters such as cognitive functions (learning and memory) or the electrical activity in important neurogenic areas.