Par Pauline THOMAS, doctorante des équipes FUNEVOL et BIOADAPT, UMR 7179 MECADEV - Mécanismes adaptatifs et évolution

L’étude de la personnalité est devenue un sujet de recherche important en écologie comportementale. La variabilité individuelle n’est plus considérée uniquement comme un artéfact. Plus récemment, les données ont montré que la flexibilité du comportement peut être restreinte dans certains cas et le comportement lui-même être corrélation avec d’autres traits, tels que la morphologie, la performance, la physiologie. L’hypothèse du « syndrome du rythme de la vie » (pace-of-life syndrom) postule en effet que ces traits ont pu évoluer ensemble dans un environnement donné. Ici, je voudrais tester s’il y a des associations entre traits impliqués dans une fonction commune : l’exploration. Plus précisément, je voudrais étudier le comportement exploratoire et les paramètres morphologiques qui peuvent influer sur elle comme, la taille du corps et le poids corporel chez le microcèbe murin (Microcebus murinus). Des recherches sur cette espèce ont été conduites sur le terrain, et ce que je voudrais faire ici, c’est utiliser la colonie de Brunoy pour développer des protocoles d’estimation de la personnalité en captivité, afin de pouvoir par la suite mettre en relation elle ci avec d’autres traits. Les résultats me permettront aussi, dans le cadre de ma thèse, de comparer l’héritabilité de ces différents traits. Je voudrais donc ici vous présenter ce qu’il en est de mes investigations pour étudier la personnalité chez le microcèbe et donner un rapide tour d’horizon de la recherche dans l’étude de la personnalité chez les primates.

affiches_seminaires_UMR_Brunoy_THOMAS.jpg