Par Anne GABORY et Polina PANCHENKO de l’Unité Biologie du Développement et Reproduction, INRA Jouy-en-Josas

Les trajectoires pondérales de la mère avant la conception, i.e. l’obésité et la perte de poids, peuvent avoir un impact sur la santé de l’enfant à long terme, potentiellement via des modifications de son épigénome. Nous avons développé un modèle murin d’obésité maternelle et de perte de poids préconceptionnelle, afin d’étudier leur impact sur le phénotype de la descendance à court et à long terme. Au cours de ma thèse je me suis intéressée particulièrement à l’expression des gènes de la machinerie épigénétique dans le placenta et le foie fœtal.

affiches_seminaires_UMR_Brunoy_gabory.jpg