Par André NDUWINANA, doctorant de l’équipe ECOTROP, UMR 7179 MECADEV - Mécanismes adaptatifs et Evolution

Bien que la création des aires protégées constitue une voie reconnue de conservation de la biodiversité, celle-ci ne devient effective que si elle se base sur des connaissances  scientifiques du milieu et de la biodiversité à conserver et que si elle intègre les aspirations des  différents acteurs surtout des populations locales. Cette thèse a pour objectif de caractériser sur le plan biophysique et humain le paysage naturel de la Malagarazi et de proposer un mode contextualisé  de conservation de la biodiversité et du développement durable local. En combinant les méthodes  en rapport avec l’étude de la végétation, l’étude socioéconomique et la télédétection, ce travail constitue une approche systémique d’appréhension du problème de conservation durable du paysage naturel de la Malagarazi. Dans cette thèse, le choix  de l’approche de réserve de biosphère est  motivé comme mode de conservation qui concilie la conservation de la biodiversité et la satisfaction des besoins des populations et sa faisabilité est démontrée pour être mise en œuvre au niveau du paysage de la Malagarazi.

affiches_seminaires_UMR_Brunoy_nduwimana.jpg