Par Saba AÏD, Fondation Plan Alzheimer, INSERM/UPMC St-Antoine Research Center - Holzenberger lab - Neuroendocrinology of longevity and age-related diseases

La maladie d’Alzheimer (MA) est une démence neurodégénérative progressive et irréversible dont le principal facteur de risque est l’âge. Au delà de 75 ans, elle affecte près de 1 personne sur 10. Le développement de traitements efficaces est une priorité, et il est impératif d’explorer de nouvelles voies thérapeutiques. Des études sur les mécanismes du vieillissement ont montré que l’hormone pléiotropique insulin-like growth factor 1 (IGF-I) régule la durée de vie. Parce que la MA apparaît avec l’âge, les interventions génétiques qui augmentent la longévité en retardant le vieillissement devraient aussi améliorer le phénotype de la MA. Nous étudions les liens mécanistiques entre signalisation IGF, vieillissement et MA. Nous avons créé un nouveau modèle expérimental de souris Alzheimer permettant de supprimer la signalisation IGF sélectivement dans les neurones adultes. Je détaillerai les résultats histopathologiques et comportementaux qui montrent comment l’inhibition de la signalisation IGF neuronale adulte ralentit la progression de la pathologie de type Alzheimer. Je discuterai comment ces travaux ouvrent la voie à un nouvel axe thérapeutique potentiel.

seminaire_AID.jpg