par Aurélie ALBERT, postdoctorante IRSTEA

L’étude de l’écologie et du comportement d’une troupe de macaques à queue de cochon (Macaca leonina) habituée à l’homme a été menée dans le Parc National de Khao Yai (2 168 km²) en Thaïlande. Leur capacité à disperser des graines, bien qu’inconnue, est potentiellement élevée et les macaques pourraient être d’aussi bons disperseurs que les frugivores sympatriques. Le but de cette étude était donc de souligner l’importance des macaques dans la dispersion des graines, et la régénération de la forêt en analysant 1) comment leurs caractéristiques éco-éthologiques peuvent faire d’eux des disperseurs efficaces, d’un point de vue quantitatif et qualitatif, (2) comment l’influence des facteurs biotiques, telles que les ressources et la prédation, sur les activités et leurs déplacements peut influer sur leur efficacité en tant que disperseurs de graines, et (3) quel rôle les espèces de Macaca peuvent avoir dans un réseaux de disperseurs de graines. Les résultats ont montré que les macaques pouvaient disperser des milliers de graines juqu’à 58 mm de longeur provenant de 126 espèces de fruits consommés, aussi bien en forêt primaire que secondaire. Il a été montré que les macaques adaptaient leurs déplacements en fonction de la disponibilités en fruits. En période de raréfaction des fruits, le régime change de frugivore à omnivore, avec un part importante de nourriture récupérée à proximité des zones fréquentées par l’homme. Finalement, cette étude a démontré que les macaques à queue de cochon étaient d’importants associés dans les réseaux de disperseurs présents en Asie du Sud-Est, et qu’ils pouvaient disperser de nombreuses espèces de graines habituellement disséminées par d’autres frugivores, fournissant ainsi un complément significatif en termes de quantités de graines dispersées. Pour certaines espèces, les macaques sont apparues offrir un service vital de dispersion étant les seuls frugivores capables de disperser les graines de grande taille et/ou munies de protection.

Contact: aurelie84.albert@gmail.com
Laboratoire de thèse: Groupe de Recherche en Primatologie, Institut de Zoologie, Université de Liège (Belgique)
Site web: http://www.etho.ulg.ac.be/Albert_Aurelie/index.html